Le jeudi 23 avril 2020  nous avons pris connaissance de la campagne « Violences conjugales : une vidéo pour rompre l’isolement ».
https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/clip-826458.html

Nous tenions à vous remercier toutes les associations qui ont participé à la réalisation de cette campagne. En effet le contexte de pandémie et les mesures confinement qui en découle isolent d’autant plus les victimes, il était important de rappeler qu’un réseau d’association est mobilisé et communique pour accompagner au mieux les victimes de violences conjugales.

Comme le rappelle plusieurs intervenantes dans la vidéo les causes sociales des violences sont la promiscuité et la précarité. L’alcoolisme, dépendance affective, la jalousie ont aussi été identifié comme des facteurs corrélés aux violences conjugales.

Les couples LGBT+ (lesbienne, gay, bisexuel, transgenre …) ne sont pas épargnés par ces phénomènes.

De nombreuses études européennes et américaines montrent que les niveaux de violences sont les mêmes dans les couples hétérosexuels, gays et lesbiens. Les processus amenant aux violences étant les mêmes.

Une étude américaine de 2011, retrouvait que 16% des personnes en couple LGBT étaient exposés aux violences (physique, psychologique ou sexuelles).

De plus le contexte d’homophobie entraîne des spécificité.

  • Les victimes de violences dans les couples LGBT peuvent souffrir de menace de outing (révélation de leur homosexualité par un tiers sans leur accord) à leur famille ou milieu professionnel.
  • Le manque d’interlocuteurs, la plus part des associations et foyers sont tournés vers les femmes hétérosexuelles, et les problématiques homosexuelles souvent oubliées.
  • La perception de la police et du système judiciaire comme des institutions homophobes ne facilite pas le recours à celles-ci.

 

Nous voulons dire à toutes les personnes LGBT victimes de violences qu’elles ne sont pas seules, Kap Caraibe se joint aux réseau des autres associations pour accompagner ces femmes et ces hommes pendant et après le confinement.  

 

Si le sujet vous intéresse voici un site intéressant :
https://cuej.info/mini-sites/violences/18-silence-arc-en-ciel

Valentine Demy, secrétaire adjointe pour le bureau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *